Médiation par les pairs

Formation des adultes et des élèves, Point de Rencontre, Ecoute & Médiations… 

image1

Même si un petit groupe d'adultes volontaires suffit à conduire un projet de médiation scolaire, la mise en place d’un programme raisonné de médiation par les pairs requiert l'information et l’adhésion de l’ensemble de la communauté éducative et plus largement des adultes proches du collège: parents, intervenants des secteurs jeunesse et médico-social, partenaires du territoire, institutions, associations… 

Les étapes d'un projet-type de médiation scolaire, présentées ici à titre indicatif pour un collège, peuvent être simplifiées pour une école primaire ou un lycée; elles devront toujours être adaptées aux besoins spécifiques de l’établissement et faire l’objet d’une supervision rigoureuse. Ainsi, la médiation par les pairs ne doit pas être laissée aux seuls élèves sans la présence d’un adulte référent dûment formé à la médiatipn ET à la supervision de groupes d’enfants médiateurs, pour des raisons que nous avons expliquées dans de multiples articles en Europe : responsabilité légale de surveillance, autorisation des parents, responsabilité pédagogique et d’évaluation formative, responsabilité psychologique, etc.

1. Consulter la communauté pédagogique

Une séance d'information des adultes sur les possibilités offertes abordera les thèmes suivants sous forme de présentations et de débats : 

  • Incivilités, violence, apprentissage ? Quelles situations posent problème ?
  • Mécanismes neuro-biologiques du conflit, de la violence, des incivilités, et similitudes avec l’échec des apprentissages cognitifs
  • Approche de la médiation: maîtrise langagière et maîtrise des émotions, deux objectifs concomitants
  • Loi et Médiation à l'école : éliminer le conflit ou le rendre utile et non dommageable? 
  • Face aux incivilités, face au groupe classe : les outils de l'adulte médiateur
  • Mise en œuvre d’un projet type de médiation dans un établissement scolaire…
  • Temps de réflexion de la communauté pédagogique et éducative.

2. Former des adultes référents

En cas de confirmation de l’intérêt pour un tel projet, il s’agit de constituer un groupe d’adultes désireux de se former. 

Après des ateliers de travail personnel sur leur rapport au conflit, il se prépareront à prendre en charge l'accompagnement, l'organisation et la supervision des enfants médiateurs lorsque ceux-ci seront formés. Ils co-animeront à la formation des élèves aux côtés des formateurs de l'institut.

La formation, essentiellement axée sur la pratique, peut-être émotionnellement chargée car fondée sur des cas réels apportés par les participants eux-mêmes. Chacun reste libre d’y entrer à son rythme ou de rester à la porte de ses émotions, sans pression du groupe — les formateurs en sont les garants.

3. Sensbiliser les élèves

Généralement, la première étape auprès des élèves consiste à sensibiliser les délégués aux outils et à l’esprit de la médiation, avant d’informer l’ensemble des élèves et de solliciter des volontaires pour suivre une formation complète. 

4. Former des élèves volontaires

À l’issue du premier cycle de formation des adultes, la formation des futurs élèves médiateurs peut commencer…

La formation des adolescents suit une progression-type ; c’est une véritable base de données d’exercices et de jeux qui sont expérimentés pour leur faciliter l’acquisition d’un véritable état d’esprit de médiateur. Chaque exercice est suivi d’un échange raisonné pour aider les jeunes à intégrer les notions essentielles utiles à leur future posture de médiateur.

5. Médiation par les pairs et Point de Rencontre, Écoute et Médiation (PREM’s)

5.1. Résoudre les conflits ponctuels et prévenir ceux qui pourraient survenir 

La médiation est le premier droit de la personne, celui de pouvoir rencontrer et s'expliquer avec son “adversaire” du moment en la présence facilitatrice et rassurante de tiers expérimentés, pour rétablir un lien social non-violent.

La mise en place du dispositif de médiation par les pairs appartiendra au groupe d’adultes formés, un comité de pilotage étant constitué pour organiser et superviser (en présence) les médiations par les pairs.

L'Institut assurera avec eux la supervision durant le démarrage du programme.

5.2. PREM's, Point de Rencontre, Ecoute et Médiation, PREMier accueil

C’est souvent le premier pas recommandé pour instaurer une culture de médiation dans l’établissement. Il s’agit d'un lieu ouvert aux élèves en difficulté, quelle qu’en soit la nature. Ils peuvent y bénéficier d’une écoute en toute confidentialité et être orientés vers l’assistante sociale ou l’infirmière de l’établissement. Un psychologue détaché auprès de l’établissement peut y être associé, dans le cadre d’un partenariat institutionnel. 

C'est un préalable et un appui utile au dispositif de médiation par les pairs. Cet espace d’écoute et de médiation est géré et animé par les adultes formés à la médiation et à l’écoute. 

5.3. Médiation par les pairs

En cas de conflit avec un de ses camarades, l'élève pourra se voir proposer une médiation par des pairs, par des adultes ou par les deux ensemble.

6. Former des formateurs et pérenniser la démarche

Après 2 ou 3 stages adultes, il est proposé aux stagiaires volontaires de se former à devenir formateurs d’enfants. Ils pourront ainsi prendre part à la formation des élèves, d'abord avec les formateurs de l'Institut, puis seuls. L’objectif est de s’approprier les savoir-faire et de pouvoir assurer l’accompagnement des élèves en interne les années suivantes afin de pérenniser la démarche dans l’établissement. Les adultes formateurs d’élèves s’engagent également à effectuer une intervision mensuelle et à bénéficier d’une supervision trimestrielle puis bi-annuelle ou annuelle.

Au-delà de propositions d’une progression-type pour les ateliers de formation d’enfants, c’est une véritable base de données d’exercices qui seront expérimentés par les futurs formateurs eux-mêmes. Chaque exercice fait l’objet d’une présentation raisonnée, d’une analyse et d’une étude de tous les paramètres qui font l’objet d’apprentissage (savoir-être, influence, cognition, savoir-faire, objectif, moment juste, avantages, inconvénients, risques pédagogiques ou psychologiques, responsabilité légale, etc.)…

7. Accompagner, coordonner, analyser, étayer la pratique

Le Responsable Projet dans l'établissement et l’équipe de formateurs de l'Institut assurent la mise en œuvre, le suivi, l’évolution du projet de Médiation dans l’établissement, en liaison avec le comité de pilotage et l'équipe de direction : appui, écoute, conseils de coordination, analyse et étayage de la pratique, supervision, accompagnement de la régulation des équipes de médiateurs adultes et élèves, etc. Le but est aussi de stimuler autonomie et co-responsabilité des acteurs dans une interdépendance assumée.

8. Rendre compte, pendant le programme et entre les interventions

  • Contacts réguliers avec le référent et le chef d’établissement soutenant le projet, rapport au CA, assistance dans la recherche de financement
  • Contacts ponctuels pour la régulation du groupe de pilotage, selon l’évolution du projet, les besoins rencontrés.
© PLtd 1992, pour EUROMEDIATION c/o L•E•S• MEDIATIONS sàrl, Genève, Luxembourg, Paris ~ Mentions légales - Navigateur respectueux Brave